Une 2e charte pour une participation citoyenne plus large !

image charte.JPG

Lancée en mars, lors du Printemps de la concertation, la refonte de la Charte de la démocratie locale et de la participation citoyenne aboutit à la présentation d’un document cadre, approuvé lors du conseil municipal du 11 octobre 2021. La ville veut affiner et renforcer ses outils, créés en 2015.


af45191daddb0d0914dd8487158c57948b812fdd.jpeg

La séance d’écriture collective de la Charte de la démocratie locale, a duré 9h, en septembre 2021 (Ch. Le Dévéhat)




L’essentiel à retenir


  • Rennes adopte sa 2e Charte de la Démocratie locale et participation citoyenne
  • Le document a été rédigé avec les citoyens (221 questionnaires, 80 participants aux ateliers…)
  • Budget participatif pour les enfants, renouvellement des Conseils de quartier, mise en place d’un Observatoire de la participation citoyenne… Les nouveautés sont nombreuses !




La participation à Rennes c’est quoi ? 


En 2015, la ville de Rennes a voulu rénover ses démarches participatives pour renouveler et faciliter la participation citoyenne. La Fabrique citoyenne est née, comme un label pour différentes démarches de participation menées dans la ville. La participation des Rennaises et Rennais en a été renforcée sur de nombreux sujets : 5 éditions du Budget participatif (3,5M€ par an à l’initiative des habitants), concertation sur le développement urbain de Rennes à l’horizon 2030, conseil local de la biodiversité, etc. 


En avançant, la Ville a expérimenté ces derniers mois de nouvelles formes de participation, notamment dans le cadre de la Mission 5G ou encore avec la constitution de Jurys citoyens, pour la Charte construction et citoyenneté ou l’avenir du parking Vilaine

L’ensemble de ces démarches se retrouvent sur un site commun : la Fabrique citoyenne




Les citoyens aux stylos


Une 2e version de cette Charte est approuvée en conseil municipal du 11 octobre 2021. Sa rédaction est issue d’une démarche… participative. 

Elle s’appuie sur les idées émises lors des 5 ateliers de juin, qui ont réuni 80 participants. 

Y ont été ajoutés les témoignages d’habitants, dans la rue, rapportés par une vingtaine de « porteurs de paroles ». Des volontaires (habitants ou des services municipaux), formés en juin pour aller vers les habitants et les interroger sur leurs envies d’action pour leur ville et quartier.


Le point de vue des élus et des services est remonté par une enquête menée auprès des conseillers municipaux et des conseils de quartier, avec leurs habitants co-présidents.

Le tout a composé la matière de la future Charte, dont la plus grosse partie a été rédigée à 30 mains, lors du hackathon du 11 septembre, pendant neuf heures !


« Nous souhaitons aller vers une municipalité toujours plus horizontale. »

Xavier Desmots, adjoint à la démocratie locale




Ce que dit la 2e Charte 


La Charte liste l’ensemble des démarches de concertation et les grands principes auxquelles elles doivent répondre.

La ville y prend quatre engagements : simplifier les concertations, former les habitants volontaires, expérimenter des formes de collaboration toujours plus accessibles et faciliter la participation du plus grand nombre. 

Cela passe par exemple par des horaires de réunions compatibles pour les parents (avec garde d’enfants si besoin), des temps d’investissements plus ponctuels, des investissements d’habitant par centre d’intérêt, des temps de concertation plus informels, l’accessibilité des personnes en situation de handicap aux réunions ou des formes plus collaboratives de réunion. 




Les nouveautés 


  • Renforcement des démarches de rencontre des publics sur le terrain
  • Formation des habitants aux enjeux des débats ou aux travaux coopératifs : le « parcours citoyen » 
  • Des démarches plus inclusives, qui sortent du cadre institutionnel
  • D’avantage d’accompagnement des habitants en amont du budget participatif pour des projets plus aboutis.
  • Mise en route d’un budget participatif enfants et révision des modalités du budget participatif 
  • Renouvellement des Conseils de quartier, avec 2 à 4 représentants habitants (pour chaque secteur du quartier) aux côtés de l’élu du quartier. Des travaux « en mode projet » ,pour veiller à accueillir un maximum d’habitants, sollicités moins longtemps et des interactions possibles, via le site de la Fabrique citoyenne revu.
  • Organisation par la Ville de votations d’habitants et possibilité d’interpellation du Conseil municipal
  • Création d’un droit de suite pour informer sur les décisions prises après la participation
  • Mise en place d’un « Observatoire de la participation citoyenne de Rennes » permettant aux citoyens de contribuer à l’amélioration continue des démarches de participation rennaises 
  • Appel permanent aux citoyens volontaires, qui succèdent aux Volontaires solidaires
  • Un outil numérique plus inclusif.


Consulter le projet de Charte de la démocratie locale et de la participation citoyenne présenté au Conseil Municipal du 11 octobre dernier